Ziziphus lotus (L.) Desf.

Rhamnaceae

Nom vernaculaire : Sedra

Arbuste buissonnant, très rameux, parfois arborescent, rameaux en zigzag, plus ou moins flexueux, écorce blanchâtre, feuillage caduc, feuilles simples (8 à 15 mm de long sur 5 à 10 de large), alternes, brièvement pétiolées, ovales, à bord denticulé ou entier, face inférieure du limbe à 3 nervures principales saillantes; épines disposées par paires à la base des feuilles, inégales, souvent l’une droite et l’autre recourbée. Fleurs petites jaunâtres, fasciculées ou solitaires à l’aisselle des feuilles, drupes sphérique de moins de 10 mm de diamètre. Baies orbiculaires pédicellées de 4 à 6 mm, au sommet d’un pédoncule axillaire de 1 à 3 mm. Espèce caractéristique des falaises et des fentes de rochers sur les massifs montagneux sahariens, particulièrement abondant dans les cuvettes, dépressions et dayas, lits d’oueds sahariens, et ca et là dans les hautes plaines steppiques. Les rameux épineux servent à la réalisation de zerriba (enclos) pour le cheptel; les feuilles et les jeunes pousses servent de pâturage au cheptel camelin et caprin; les fruits (n’bègue: jujube) sont comestibles.

Le jujubier joue un rôle capital dans la régénération du bétoum (pistachier de l'Atlas): ce rôle dit «de facilitation» ou «effet nurserie» est interprété par référence aux conséquences «utiles» induites par la présence du jujubier qui offre la protection au bétoum, espèce arborescente soumise à une pression fatale de la part des herbivores. En effet, du fait du pâturage, les seules possibilités de régénération et de développement de celui-ci n'existent qu'au sein des buissons épineux du jujubier où les jeunes individus sont assurés d'une protection efficace face aux herbivores.

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image