Mouflon à manchettes

Ammotragus lervia

  • Ordre : Artiodactyles
  • Famille : Bovidés
  • Sous famille : Caprinés
  • Espèce : Ammotragus lervia
  • Noms communs : Mouflon à manchettes, Aroui.

    Répartition :




     

Identification

Habitant des montagnes à parois rocheuses et escarpées, le Mouflon à manchettes est le principal représentant de la sous-famille des Caprinés dans le Sahara. Comme tous les membres de ce groupe, il possède une morphologie spécialement adaptée au saut et à la vie sur les biotopes accidentés. Les terrains plats, domaines d’autres Bovidés infiniment plus aptes à la course (Antilopes et Gazelles), ne lui conviennent pas et de ce fait il ne s’y aventure guère.

Le Mouflon à manchettes est un grimpeur relativement lourd. La femelle pèse 45 kg en moyenne et le mâle deux fois plus. Ce dernier se différencie de la femelle par l’épaisseur de son encolure et la largeur de son poitrail, il porte des cornes beaucoup plus développées.

Il possède un profil très droit de face; de petites oreilles pointues et surtout de grands yeux d’une intensité et d’une clarté très étonnantes.

Le pelage du Mouflon à manchettes est très caractéristique avec la longue crinière qui naît au bas de la gorge, se prolonge sur la poitrine et tout l’avant train de l’animal; elle forme même sur ses coudes de curieuses manchettes qui ont donné son nom à l’animal.

Chez les vieux mâles, les poils peuvent être si longs qu’ils finissent par former un véritable tablier. La couleur presque blonde de la crinière et des manchettes contraste avec le pelage court, rude plus foncé du reste du corps; celui-ci varie, selon les individus, de l’isabelle au fauve roux, les teintes les plus chaudes s’observent surtout après la mue, au moment de la repousse.

Les bulletins

    Extra Image

Extra Image

    Extra Image